Epitech et IPSOS inaugurent l’observatoire sur la féminisation des métiers du numérique

Ipsos Epitech feminisation metiers informatique

« 9 lycéens sur 10 pensent que les femmes diplômées d’écoles d’informatique sont désavantagées par rapport aux hommes » : jeudi 25 novembre, Epitech et Ipsos ont présenté les résultats de leur étude sur la féminisation des métiers du numérique, secteur dans lequel les femmes sont encore largement sous-représentées. À travers cette enquête réalisée auprès de 800 lycéens et 400 parents, Epitech propose des clés de lecture et des réponses pour comprendre, et surtout répondre, à cette problématique de notre société.

epitech ipsos feminisation métiers du numérique

Des choix d’orientation influencés

En 2021, seulement 37% des lycéennes envisagent de s’orienter vers une école d’informatique ou d’ingénieur, confortant ainsi leur sous-représentation dans ces secteurs et ceux de la Tech. Conscient de cette situation, Emmanuel Carli, directeur général d’Epitech, présentait ce jeudi l’étude Ipsos réalisée pour Epitech sur la féminisation des métiers du numérique, en présence des deux députées Amélia Lakrafi et Christine Hennion.

ispos
Emmanuel Carli (directeur général d’Epitech), Amélia Lakrafi (députée des Français établis hors de France) et Amandine Lama (IPSOS)

Comme le révèle cette étude, les jeunes filles considèrent davantage que les hommes ne pas avoir le niveau pour rejoindre une école d’informatique, tout en se déclarant également moins encouragées à s’orienter vers les métiers du numérique. En cause, plusieurs idées préconçues objectivement sexistes, sur leurs capacités d’insertion future dans ces domaines d’activités, largement représentés aujourd’hui par les hommes.

Il faut davantage de role model. Nous avons besoin de « vous », les hommes. Dans mes expériences précédentes, jamais un homme ne m’a dit que je n’étais pas à ma place.

Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France

Réalisée en octobre 2021 auprès d’un échantillon représentatif de 800 lycéennes et lycéens et de 400 parents, l’enquête dresse un panorama des critères qui les influencent dans leurs choix d’études supérieures ainsi qu’un état des lieux de leur connaissance des secteurs de l’informatique et du numérique.

La persistance des préjugés liés aux métiers du numérique

Malgré l’influence croissante du numérique dans la société, les nombreuses ouvertures de postes d’experts informatiques, et de larges opportunités de carrière, Epitech constate à chaque rentrée que les jeunes femmes restent toujours minoritaires à faire le choix d’un cursus d’études supérieures dans la Tech et l’informatique.

On est face à un problème systémique. À Epitech, notre engagement est total, on veut sortir de là et apporter notre pierre.

Emmanuel Carli, directeur général d’Epitech

Si les femmes demeurent moins nombreuses que les hommes, ce constat s’explique en partie par leur orientation post-bac et l’influence de leur entourage. En effet, 37% des lycéennes songent à s’orienter vers une école d’informatique, contre 66% des garçons. Toutefois, 56% des filles sont intéressées par l’informatique et le numérique. Par ailleurs, même si 97% des parents considèrent qu’il est important, voire indispensable, de favoriser la diversité dans la Tech, l’étude montre que seulement 33% des filles sont encouragées par leurs parents à s’orienter vers ces métiers. En bref, l’enquête révèle que les filles sont moins familières avec le métier d’expert informatique – seules 30% des lycéennes ont le sentiment de bien le connaître.

Au-delà de leur choix d’orientation et de leurs appétences pour le numérique, 57% des lycéennes ont tendance à se dévaloriser et à juger qu’elles ont moins de capacités pour suivre une formation en école d’informatique (contre 22% pour les garçons).

Ces chiffres démontrent également la persistance des préjugés liés aux métiers du numérique. En effet, 76% des lycéens considèrent aujourd’hui que les études en informatique préparent à des métiers masculins. Parmi eux, 33% pensent que les femmes y trouvent difficilement leur place, estimant qu’elles seraient désavantagées par rapport aux hommes sur le plan financier, les perspectives d’évolution et les opportunités d’embauche.

Epitech s’engage pour la féminisation des métiers de la Tech

À travers cette étude, Epitech souhaite nourrir les réflexions et faire germer des idées nouvelles afin d’ancrer la légitimité de chacun à se diriger vers les métiers de l’informatique et du digital.

Quelles solutions sont alors envisageables pour faire évoluer la féminisation des métiers du numérique ?

Plusieurs axes sont priorisés par Emmanuel Carli :

  • Valoriser l’empowerement des jeunes filles et encore plus les inciter à oser
  • Convaincre les parents des opportunités des métiers de la Tech
  • Mobiliser les recruteurs et les entreprises pour travailler sur la compréhension des parcours
  • Établir un plaidoyer au sein d’Epitech pour stigmatiser les remarques que les jeunes filles subissent au quotidien pour laisser la place à un autre type d’interaction, plus vertueux et positif

Télécharger le dossier de presse

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Archives

Vous souhaitez
peut-être :

Recevoir la doc :

Aller plus loin ?