Joaquim Gameiro – Développeur front-end chez Sayse en alternance

Avant d’intégrer la Web@cadémie, j’ai tout d’abord passé un CAP peinture dans le bâtiment. J’ai travaillé pendant deux ans dans le secteur. J’ai ensuite eu plusieurs activités simultanées. Dans la même journée, j’assurais des missions d’intérim dans la grande distribution, je donnais des cours de capoeira et le soir j’étais serveur. C’était très compliqué à gérer.

J’ai donc fait le choix de poursuivre uniquement mon activité de professeur de capoeira. Je donnais des cours aux enfants. Cependant je n’avais pas abandonné l’idée de reprendre des études. J’ai donc entamé un Bac pro technicien du froid et du conditionnement d’air. Malheureusement, je me suis blessé à la Capoeira et j’ai été obligé d’arrêter mes études et mon activité.

J’ai donc cherché une formation que je pouvais suivre. J’étais initialement plutôt intéressé par l’audiovisuel, mais ce genre d’études représente un coût que je ne pouvais pas assumer. Accompagné par Pôle Emploi, j’ai découvert la Web@cadémie. Je n’avais jamais codé avant, mais les perspectives d’avenir que proposait le métier de développeur et le fait que la formation soit financée par des partenaires d’Epitech, donc sans frais pour moi, m’ont attiré.

J’ai candidaté et commencé le processus d’inscription avec les tests sur codecademy. Je n’ai pas du tout accroché. J’ai donc laissé de côté pendant quelques semaines. Finalement, j’ai décidé de poursuivre. Pour la création du mini site, j’ai été plongé dans les tutos de codes. J’ai fini par me faire des journées complètes d’apprentissage en autonomie, avec des horaires comme une journée de travail. À force de rigueur, j’ai réussi les tests d’admissions et j’ai pu intégrer la Piscine en avril 2018.

La Piscine c’est une immersion totale. On fait un gros plongeon dans le développement informatique et pendant 3 semaines, on a une grosse remise à niveau. C’est une période très stressante, mais c’est une manière de tester sa motivation, de vérifier que le développement web est fait pour nous. J’ai tout de même douté à un moment. Mais finalement en trois semaines, j’ai énormément appris, j’ai rencontré et tissé des liens avec ceux qui composent aujourd’hui notre promotion.

La pédagogie « Apprendre à apprendre » qu’on applique dès le premier jour de Piscine permet de vite monter en compétence. Cependant elle nécessite de savoir gérer l’autonomie. Il faut rapidement mettre en place une organisation, être rigoureux sur les horaires de travail. Il n’y a pas de secret, si on suit parfaitement ce que les responsables pédagogiques nous expliquent, et qu’on reste motivé, on voit rapidement les résultats.

Je suis actuellement en contrat de professionnalisation chez SAYSE. Ils proposent des solutions de réseaux privés étendus. Je travaille principalement sur une plateforme qui gère les boitiers à distance. Les clients ont accès à une interface pour gérer la configuration à distance.

Grâce à la pédagogie Epitech, je continue à apprendre en autonomie même sur mes projets professionnels. L’avantage principal dans cette entreprise est la solidarité dans l’équipe de dev’, qui permet de composer ensemble le projet.

En seulement 5 mois dans l’entreprise, j’ai prouvé que j’étais un bon élément au sein de cette équipe. Ainsi en septembre dernier, mon employeur m’a fait signer une promesse d’embauche en CDI en tant que développeur front-end, en sachant que je n’aurai mon titre d’intégrateur développeur web que 7 mois plus tard.

À long terme, j’aimerais ouvrir mon entreprise, mais je ne sais pas encore dans quel domaine. Dans un premier temps, je vais investir dans l’immobilier, ce qui n’aurait jamais été possible avant la Web@cadémie.

Le seul conseil que je peux transmettre pour les futurs apprenants de la Web@cadémie est : Travaillez, mettez votre motivation à l’épreuve, ne lâchez rien. La réussite est au bout du chemin !

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur google

Vous souhaitez
peut-être :

Recevoir la doc :

Aller plus loin ?